Le retour du religieux dans la société française,,,

 

Plus ou moins en difficulté dans sa campagne, François Fillon, le candidat désigné de la Droite pour la prochaine présidentielle, vient d'enrichir son discours d'une formule dont il attend, visiblement, qu'elle le porte vers la succès final :

« Je suis « gaulliste » ET CHRETIEN, donc je tiendrai mes promesses « ,,,

Son intégrisme nourri dans la sphère d'un catholicisme naguère symbolisé par le fameur Mgr Lefevre, prosélyte de la messe en latin et autres joyeusetés, serait donc la garantie d'une certaine « pureté » dans l'intention et l'action,,,,

Il s'agit, bien plus prosaïquemnt, de surfer sur le retour du religieux, dans le sillage du libéralisme, à l »exemple de ce qui est la marque indiscutable de la vie sociale et politique aux USA, mais pas seulement,

Des « racines chrétiennes » de la France à la « manif pour tous », des prises de positions publiques de l'épiscopat français aux multiples offensives contre la laïcité prolongées par une insidieuse propagande de l'enseignement religieux (catholique bien sûr!) à travers nos villages et campagnes, le retour à la prééminence du curé sur le maire et le maitre d'école, le florilège est abondant de ces tentative de rétablir « l'ordre ancien »,

Dans la presse régionale française, Ouest France, le premier quotidien avec une diffusion de près de 800,000 exemplaire sur un territoire qui va de la Normandie à l'Aquitaine, multiplie articles, reportage et éditos au service de cette « résurrection » avec une insistance particulière sur l'enseignement privé catholique, lequel dans certaians départements de l'Ouest dépasse désormais l'enseignement public en termes d'effectifs (cf,la Vendée notamment),,

L'affaiblissement idéologique de ce qu'il reste d'une prétendue « Gauche » se traduit par une absence totale d'engagement dans une opposition active à ces dangereuses dérives,,,On « entend » surtout son silence quand on ne note pas une lâche complaisance envers les associations et officines diverses exploitant la dureté des temps en transformant en « œuvre de charité » ce qui devrait être la lutte déterminée pour la justice sociale et la solidarité,

A juste titre on pourra m'objecter que ce phénomène n'est pas exclusif à notre Pays et qu'il prend toujours pus d'ampleur dans nos démocraties occidentales en voie de déliquescence, à commencer par les USA  dejà cités; sans compter la Russie de Poutine où l'église orthodoxe, rétablie dans ses sprivilèges, joue un rôle non négligeable dans la « solidité » du régime,

Cette résurgence s'accompagne, en toute logique, des éternels conflits entre « églises » de tel ou tel « prophète » ou de tel ou tel autre « livre sacré »,de la Bible au Coran en passant pat la Thorah ou les « préceptes de Boudha »,,,en vrac parmi bien d'autres instruments d'assujetissement des individus !

Est-ce une raison pour se taire, se cantonnner dans le rôle « d'obervateur » ,

Bien sûr que non !

Ne pas livrer le combat de la liberté des consciences contre tous ces dogmes construits sur l'affabulation, le mensonge et au final la « propagande » dans ce qu'elle peut avoir de plus abêtissant, avilissant, c'est accepter que la société de demain soit celle des esclaves !

Chaque jour,la « Recherche » - que l'on loue a bon escient lorsqu'il s'agit de soigner notre corps – nous apporte de nouveaux éclairages sur la nature de notre monde, de cet Univers dont nous sommes un infinitésimal constituant,

Bien sûr nous ne savons pas et nous ne saurons sans doute jamais TOUT,

Mais nous en savons aujourd'hui assez pour battre en brêche ces pernicieuses « Histoires » et permettre a chacun de se réaliser en tant qu'individu « social »,

C'est du moins ma conviction profonde,

 

JAM

,

: